Bienvenue
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Défis extrêmes
Bienvenue sur le forum de Défis extrêmes ! Inscrivez-vous vite la prochaine saison va bientôt commencé!



 

 

 Moon Park

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Rouge

Mon personnage
❖ Équipe:
❖ Parcours dans le jeu:
❖ Relation :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Moon Park Sam 13 Oct 2018 - 21:54


.



Moon Park






Genre: Féminin

Âge: 19

Nationalité:  Américaine

En couple: En couple

Aime: Les vêtements luxueux, les pâtisseries, les personnes honnêtes, les gens audacieux, la liberté.

Déteste:  Les blagues sur les asiatiques, les remarques désobligeante sur le fait qu'elle soit fortuné, ces parents, les profiteurs.

Qualité: Lucide,Rigoureuse,Rusée

Défaut: Entêté, Maniaque, Froide, Susceptible,Renfermé





Histoire du personnage





Moon est une jeune demoiselle issue d'une bonne famille. Très bonne famille. 
Son père Martin Park est à la tête d'une industrie pharmaceutique réputé à l'internationale dont il est le 4 ème hériter.
Sa mère, Kim Park elle travaille dans le commerce et est très influente.

C'est avec un mariage plus ou moins arrangé par les deux familles que c'est deux là se marièrent et eurent Moon histoire de rendre cette union sérieuse aux yeux de la société. 

Pendant son enfance, elle ne manquait matériellement de rien. Des vêtements de marque, des jouets par millier. Il suffisait de demander et elle obtenait ce qu'elle souhaitait.
Seulement, la seule chose dont elle manquait cruellement était l'amour de ces parents qui étaient bien plus souvent en réunion ou en voyage d'affaire qu'à la maison.
Ce fut sa nourrice qui lui inculquât une éducation correcte l'empêchant de tourner en jeune fille pourrit gâté.
Et quand bien même ils arrivaient à se trouver sous le toit familial, ces parents étaient soit scotché aux téléphones à parler affaire ou bien en train de faire de la paperasse.

Les seuls moment d'amour et de geste d'affection fut, lors de banquet, sortie familiale organisée ou soirées privées.
C'était l'occasion de montrer au monde une image de couple parfait avec une fille parfaite.
En ayant connu que ce mode de vie d'apparence Moon appris à intérioriser ces sentiments et enfila le masque que ces parents et la société souhaitait d'elle, une jeune fille irréprochable sous toutes les coutures.
Et ce masque attisa la jalousie de bons nombres de jeunes filles de la même caste qu'elle. Certaines la détestaient et lui faisaient clairement savoir, tandis que d'autres faisaient partie de son cercle « d'amies », Moon savait pertinemment que toutes ces pseudos amitiés n'étaient que de la poudre aux yeux comme la relation entre ces parents, mais elle fit avec. C'était son propre petit divertissement personnel de voir des camarades faire des pieds et des mains pour rester dans ces bonnes grâces.
Pour la gente masculine Moon faisait partie des meilleures futures épouses. Pas disgracieuse physiquement, élégante et pas bavarde, de quoi s'éviter des mots de tête inutile.

Consciente de tout ceci et pour ne pas exploser intérieurement, Moon s'instaura un instant seul avec elle-même en fin d'après-midi après ces cours. Loin de fausses relations, d'un lycée privé où les résultats et la compétition font rage et le paraître était roi. C'est lors d'une de ces escapades qu'elle croisa sur un parking plutôt à l'abri des regards, des garçons de son lycée privé en train de marchander le prix d'un pochon de drogue à un vendeur. 
La jeune fille ne fut pas plus étonnée que ça de retrouver des fils à papa se « détendre » à coup de drogue dure.
Piquer par la curiosité elle resta cacher jusqu'à la fin de la transaction. Ces camarades d'école repartir les poches bien remplit sans la remarquer. Cependant, le vendeur lui n'étant pas né de la dernière pluie la fit sortir de sa cachette et lui passa le couteau sous la gorge la bloquant dans un coin du parking.



- On ne ta jamais appris à ne pas te mêler des affaires d'autrui cocotte ?


- …



- Oh ? Plutôt silencieuse hein ? Ça change de tout les froussards qui pisse dans leurs frocs ou les pétasses qui pensent me plumer et me supplice de ne pas les violer... Maintenant que ce que je fais de toi … ? Je te tue .. ? Je te kidnappe et demande une rançon ? Je te vends ?

A chaque question rhétorique il posa la lame de son couteau d'un côté et de l'autre de son cou et fini par le replacer contre son cou.


- Vu ton uniforme tu viens du même bahut que les marmots qui viennent de m'acheter des petites pilules du bonheur. Papa et maman doivent être plutôt aux as .. Et si ..

- Sa suffit …


- Eheh... Excuse-moi ?

- Arrête ton numéro tu feras rien. Me kidnapper te rapportera peut-être du fric, mais ce ne serais que temporaire. Tu te feras chopper bien avant ou bien après ta cavale. Tu ne sais pas dans quel secteur mes parents bossent, ni leurs entourages. Et si j'assume que tu as fais un petit peu de recherche du côté de tes clients mineurs et de leurs cercles relationnels, tu devrais déjà avoir vu mon nom. Je suis la nana que tout le monde veut s'approprier. Du moins, l'argent, la notoriété et les ovaires car en ce moment avoir des gosses avec une personne asiatique c'est tendance. Et mon nom de famille est trop problématique pour me vendre à de vieux déchets pervers.

Il eut un long silence. Le dealer fut étonné de la répartie de la jeune fille qu'il avait en face de lui, elle n'éprouvait aucune peur pendant son discours. 

- Puis me tuer … Tu n'oserais pas. Enfin je pense surtout que tu n'es pas ce genre de type à vouloir tuer tout le monde. Tu as peut-être l'air d'un mec tatoué pas nette qui vend de la drogue. Mais au fond je ne te connais pas. Tous les jours les gens me regardent et me qualifie par des étiquettes. Mais ils ont tous faux et je sais à quel point c'est usant, au fond de moi je n'ai plus envie de me soumettre à ça. Puis de toute manière mourir maintenant m'apporte peu … 

Le regard de Moon se posa sur les vêtements de son assaillant.

- Et permet moi de te signaler que tu as des poils sur tes vêtements. Avoir un animal de compagnie sa colle pas avec l'attirail du méchant dealer droguer.

L'homme lâcha prise et rangea son couteau dans sa poche. Amusé par la demoiselle il repris.

- Je sais pas d'où tu sors, mais tu es un sacré numéro. Barre toi avant qu'on te voit avec moi. C'est pas un endroit pour une fille comme toi.

Il fit une pause et ajouta.


- Et tu as un peu plus de jugeote que tout tes petits copains de ton bahut. C'est bon signe, mais le fait que tu sois une coque vide sans raison de vivre va sonner ta perte.



C'est ainsi qu'il la quitte sur ces mots. Et c'est une semaine plus tard après une transaction qu'il retrouva Moon accroupis au pied d'une caravane, la où avez élu domicile le dealer.

- Qu'est ce que tu fous là ? Je t'ai dis de pas rester ! P-puis comment tu m'as retrouver ?

- Tu devrais changer tes lieux et rythmes de ventes. C'est très prévisible monsieur Erik Copperfield. Puis la caravane c'est assez cliché mais pratique.

Il fut surpris lorsqu'elle prononça son prénom et son nom. Puis répondis d'un ton enjôleur.

- Alors comme ça on fait des recherches sur moi ? Adorable. Maintenant retourne t'acheter un sac Chanel et me fait pas Ch*er.

Moon le défia du regard sans répondre à sa provocation.

Erik grogna en la saisissant par les épaules et la déplaça pour le laisser rentré dans sa caravane.

- Bon maintenant casse toi je suis pas une baby-sitter.

- Puis-je voir ton chat s'il te plait ? Si mes suppositions son bonne ce doit être un Bombay .. 

Le dealer entra dans le véhicule et ferma la porte au nez de Moon.

Depuis ce jour Moon ne l'a pas lâcher. 
Pratiquement tous les jours après ces heures de ventes elle s'invitait chez le dealer. Pour la première fois de sa vie elle n'avait pas à prétendre ou jouer quelqu'un qu'elle n'était pas. Bien que se fut tard elle appris à se connaître elle-même. Elle pouvait être triste, en colère Erik l'accueillait les bras ouverts même si au début il fit mine de ne pas l'être et ne se l'avouer pas.
Il ne pouvait pas la laisser à la porte de sa caravane, car elle était toujours vêtue de telle sorte qu'on pouvait lire " je suis riche venez me dépouiller. " et surtout qu'elle lui rappelait son adolescence. Dans les moments où il avait besoin de quelqu'un, Erik n'avait personne à qui se confier. Pas de réels amis et sa famille n'en parlons pas.
Moon avait enfin quelqu'un qui était là pour l'écouter et porter un réel intérêt à son égare. Un intérêt qui n'était pas porté sur l'argent. Le dealer lui appris une autre perspective de la vie à l'adolescente et lui donna enfin une raison de vivre pleinement sa vie. Entre quelque pochons de drogue peser et emballer il lui racontait son passé et des futilités de la vie. Des choses à faire et ne pas faire. En particulier la drogue. Même si lui était un consommateur occasionnel de drogue douce, dont il avait le contrôle, il déconseilla fortement à Moon d'y toucher. Il l'effraya avec toutes sortes d'anecdotes plus ou moins exagéré qu'il eut vécu avec d'anciens amis consommateur au lycée. Même si tout ça était tourné sous le ton de l'humour et de vieille histoire, c'était principalement pour s'assurer que Moon ne suivent pas son chemin.

Bien que 5 ans les séparaient, ce fut ce fut quelques choses d'imperceptible entre eux. Moon avait dû mûrir et être une adulte très tôt pour pouvoir survivre mentalement à sa vie quotidienne. Ça se ressentait dans sa façon de parler, sa posture et son visage qui se contenait d'exprimer ces émotions à l'exception de quelque sourire de politesse ou de haussement de tête. Moon avait été " programmé " à être ainsi dans la vie de tous les jours et ceci effrayé un peu Erik. Il la " décoinça " un peu comme il lui disait, lui appris à être un peu moins formelle dans sa façon de s'exprimer et être plus comme une fille de son âge mais il ne la dénatura pas pour autant. Ça manie à porter des vêtements et chapeaux de marque de luxe sans complexe ou bien la manière dont elle époussetait sa jupe assez fréquemment faisait partie de son charme de petite bourgeoise.

Lorsque Moon termina le lycée, reçu son diplôme et fut majeur les choses ont pris un autre tournant. Ces deux-là avaient développé des sentiments amoureux l'un pour l'autre. Erik se rendant compte qu'après 3 ans et même pour les années à venir Moon voulait rester avec lui, il réfléchit longuement avant d'officialiser la relation. Cependant, un problème était toujours présent. Les parents de Moon. Malgré la majorité ils avaient le plein pouvoir sur leur fille et c'était évidant qu'ils n'accepteraient jamais qu'un dealer n'ayant pas de domicile fixe soit en couple avec leur fille. Il savait qu'il serait et est considéré comme un minable et une ordure, mais depuis qu'il avait Moon qui posait ses yeux sur lui en exprimant de l'amour et du respect, la différence sociale était futile. Les deux plaisantèrent sur des plans d'avenir, tout plaquer un jour, partir dans un autre pays, changer d'identité et faire table rase du passé et prendre leurs vies en main et ne plus avoir à se cacher l'un l'autre car ils n'avaient rien à faire ensemble.

Le petit bonheur s'arrêta lorsque qu'un an plus tard lorsque Erik fut victime d'un coup monté par un de ces « supérieurs ». L'homme était de moins en moins dans la revente illégale et éponger les dettes qu'il avait avec un des importateurs. Celui-ci sentant que l'un de ces meilleurs pions été en train de s'envolé, il le fit tomber sans prendre le risque qu'il soit trop bavard.
Le procès en cours, Erik risque 10 ans de prison et 150 000$ d'amende pour coup et blessure volontaire sur un d'homme dont il n'a jamais croisé le chemin.
Avec ces dettes éponger, il ne lui restait plus grands choses en poche et eu droit à un avocat incompétent. Moon voulu prendre à ces charges toutes la partie financière de cette affaire, mais son compte en banque fut mis à zéro sans explication. Ceci dû à ces parents qui avaient découvert la relation de la jeune fille. Ce n'était certe pas très légale, mais Moon savait d’ors et déjà que quand quelque chose de gênant étaient sur leurs chemins, un peu de corruption n'était pas bien méchant pour eux.
Moon sans un sous, à la merci de ces parents et son copain en prison fut désemparé. C'est lors d'une visite au parloir qu'elle eut une idée.



- Je t'ai dis de ne pas venir …. Les parloirs ça craint .. Puis c'est pas hyper intime si tu vois ce que je veux dire.

Il regarda surveillant de prison derrière lui.

- Sinon quoi de neuf .. ?

- …

- Hey … Tu sais, tu es libre chaton, m'attends pas. J'ai ouvert la porte de ta cage dorée, à toi de voir si tu veux t'envoler à l'état sauvage. Je ne t'en voudrais pas.

- ….

Il soupira en réajustant le combiné téléphonique à son oreille.

- Je connais ce regard. Tu as un truc en tête … Qu'est ce c'est ?

- Eh bien … Tu sais cette émission de télé-réalité débile qu'on regardaient le soir …

- Défis extrêmes ? Ah ouais .. Je vais raté la prochaine saison de cette connerie. Enfin, on à la TV ici mais c'est mieux quand c'est toi et moi et pas trois milles tolards qui suinte tous dans une même pièce. P**ain ces téléréalités... On devient accr-


- Je vais y participer.

- … Quoi ?


- J'ai peut-être plus de sous à « moi » mais si je gagne le million, je vais pouvoir payer le meilleur avocat qui relanceras l'affaire et t’innocentera car tu es innocent... Et impossible que mes parents me retire se pognon cette fois-ci, quand ma victoire sera rendu publique devant des millions de gens il sera impossible de m'enlever le million ou leurs magouilles de corruption sera dévoilé au grand jour. 

- …

- Puis vu qu'il a la TV. Tu pourras me voir tous les jours. Te savoir entre ces quatre murs et cette vitre me rend folle.

Moon posa sa main contre la paroi vitre du parloir le dispositif téléphonique toujours à l'oreille.
Erik posa sa main à son tour contre la vitre face à la main de Moon.


- Je te promet de te sortir de ce trou. C'est à moi de te soutenir dans cette mauvaise période.

- Si tu me promet ça, promet moi un truc poupée.

- Laquelle ?

- Soit toi-même ... Ne laisse pas tes anciens démons ronger ta petite tête ...

Il eut un long silence et Erik repris avec un air amusé pour détendre Moon.

- Oh et aussi si il y a un gars qui te colle une main au cul, tu lui fou une dérouiller comme je te l'ai appris.






Défis extrêmes soutient la création; cette fiche a été codée par Orange





Prénom : Je ne sais plus eheh.

Âge : 19

Code du Règlement : Je sors mon joker, je suis admin.  

Multicompte : Est-ce que vous avez un autre compte sur le forum? : Voeu/Samantha/Anastasia

Comment avez-vous découvert le forum? : Google ?

Que penses-tu du forum? : Cool ?

Et les graphismes? : Faut vraiment que je réponde à ça ?  
Revenir en haut Aller en bas
 
Moon Park
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AN OPEN LETTER TO BAN KI-MOON
» bad moon à 1500pts
» La Waaagh Kassos, les Bad Moon's Killa
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Orks: Bad Moon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Défis extrêmes :: Hors-Jeu :: POSTE VACANT/PRÉSENTATION :: Poste Vacant :: Personnage Inventé-
Sauter vers: